Messages les plus consultés

mardi 6 mars 2018

Sécurité des réseaux : la directive NIS a été transposée en droit français


La directive concernant des mesures destinées à assurer un niveau élevé commun de sécurité des réseaux et des systèmes d'information dans l'Union (Directive « NIS » 2016/1148) a été transposée en droit français le 26 février 2018.

En résumé, la loi de transposition prévoit des obligations accrues en matière de sécurité informatique.

Deux nouvelles catégories d’entreprises sont identifiées :
   - les opérateurs de services essentiels (OSE) (correspondant globalement aux OIV – opérateurs d’importance vitale) qui regroupent les entreprises opérant dans les domaines de l'énergie, des transports, de la banque, des infrastructures de marchés financiers, de la santé, de la fourniture et distribution d'eau potable et les fournisseurs d'infrastructures numériques, et
   - les fournisseurs de services numériques (FSN) qui regroupent notamment les entreprises fournissant des services de cloud computing, les places de marché, et les moteurs de recherche.

Ces entreprises devront mettre en œuvre les règles de cybersécurité élaborées par l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (ANSSI). Ces opérateurs devront informer l’ANSSI en cas d’incidents de sécurité susceptibles d’avoir un impact significatif sur la continuité des services qu’ils assurent. Tout manquement à ces obligations de sécurisation des réseaux, d’absence de déclaration d’incident ou de blocage aux opérations de contrôle sera passible d’amendes de 75.000€ à 125.000€ pour les OSE selon le type d’infraction, et de 50.000€ à 100.000€ pour les FSE.
 
Un décret d’application précisant la liste des OSE et des FSN opérant sur le territoire français devrait venir compléter la loi avant le 9 novembre 2018.

                                                                      * * * * * * * * * * *

(1) Loi  n°2018-133 du 26 février 2018 portant diversesd ispositions d'adaptation au droit de l'Union européenne dans le domaine de la sécurité


Bénédicte DELEPORTE
Avocat
Deleporte Wentz Avocat

Mars 2018


Aucun commentaire:

Publier un commentaire